Pourquoi choisir la formation habilitation électrique ?

L’habilitation électrique est délivrée par l’entreprise aux salariés ayant terminé la formation dans le domaine correspondant à son cadre et à ses chantiers. L’habilitation détermine la nature des opérations électriques que son titulaire peut réaliser. Les salariés disposant de cette habilitation peuvent assurer leurs tâches dans le respect des règles de sécurité relatives aux risques électriques. 

La formation habilitation électrique pour respecter les normes et réglementations

La formation habilitation électrique a pour objectif de prévenir les risques électriques dans le cadre des activités professionnelles. Ce titre professionnel est un gage du respect des prescriptions de sécurité de la norme NF C18-510 recommandée par le code du travail. À la différence des autres qualifications, l’habilitation électrique ne prend effet que dans l’entreprise où elle a été délivrée. Autrement dit, si vous êtes amenés à changer d’entreprise, vous devez recommencer la formation. 

Avez-vous vu cela : Ingénieur OPC : compétences et rôles principaux

L’habilitation électrique est valable pendant trois ans. De ce fait, il est impératif de suivre une formation de recyclage, que ce soit pour maintenir ou pour actualiser vos performances. Ce type de formation est aussi recommandé étant donné l’évolution des méthodes de travail, de la réglementation, des technologies des matériels et de la modification importante des ouvrages et installations.

Quoi qu’il en soit, l’habilitation électrique est cruciale afin de prévenir les risques liés à l’électricité. Parmi ces derniers, il y a entre autres : 

A lire en complément : Comprendre le marquage par micro percussion par la technique, les avantages et les applications

  • L’électrocution
  • Les brûlures
  • Le traumatisme
  • La fibrillation 

Quelles sont les catégories d’habilitation électrique ?

Il existe différentes catégories d’habilitation électrique en fonction de la nature des travaux à réaliser. Les habilitations BO HO et HOV concernent le personnel non électricien amené à effectuer des travaux d’ordre électrique dans un environnement à risque électrique (travaux de maçonnerie, de peinture, de nettoyage, …).

Les habilitations du niveau B1 et B2 concerne le personnel électricien ou électromécanicien destiné à effectuer des travaux ou des opérations d’essai. Il peut s’agir de la création ou de la modification d’une installation, notamment sur des installations électriques basse tenson uniquement. 

Les habilitations de niveau H1 et H2 sont destinés au personnel électricien chargé de réaliser des travaux de création ou de modification d’une installation sur des installations en basse et haute tension. S’il s’agit de travaux sous tension, le personnel doit être titulaire d’une habilitation B2T. 

Les différentes étapes pour obtenir la certification

Pour obtenir la certification, il est important de suivre une formation complète, c’est-à-dire la partie théorique et la partie théorique. Le contenu théorique de la formation comprend généralement l’identification des potentiels risques dans un environnement de travail, la détermination des moyens de protection adaptés, l’application des prescriptions de sécurité en fonction des conditions de travail et la définition de la conduite à tenir en cas d’accident d’origine électrique.

Concernant le contenu pratique, cela consiste à mettre les apprenants face à des situations pratiques de l’habilitation électrique. Ceci afin de faciliter l’acquisition des compétences. Cette partie est généralement suivie d’une évaluation. 

Cette étape permet de vérifier les savoir-faire des apprenants et d’analyser leur comportement dans le cadre du domaine d’activité attribuée. L’évaluation consiste aussi à vérifier la connaissance des apprenants, des ouvrages ou des installations, et de son poste de travail pour pouvoir opérer en toute sécurité. À l’issue de l’évaluation, le formateur pourra valider la capacité des apprenants à appliquer les prescriptions de sécurité dans son environnement de travail, pour garantir une qualité de la formation. 

En ce qui concerne les étapes pour obtenir la certification, cela commence par l’identification des niveaux d’habilitation électrique nécessaire, le choix de la formation adaptée à vos besoins, et le suivi de la formation habilitante. Après avoir réussi l’évaluation finale, vous obtenez votre habilitation électrique.

La nécessité de la mise à jour de l’habilitation électrique 

Selon les recommandations de l’I.N.R.S, une habilitation électrique n’est valable que pendant 3 ans. De ce fait, il est vivement recommandé de suivre des formations de recyclage pour pouvoir mettre à jour ses compétences, afin de continuer à mener à bien ses missions. Cette durée de validité peut être réduite à deux ans si le détenteur n’effectue pas régulièrement des manipulations. Aussi, il est important de se documenter régulièrement pour pouvoir s’informer sur les évolutions des normes et des réglementations liées à l’habilitation électrique. Pour faciliter la tâche de l’employeur, les normes permettent d’accéder à des référentiels de savoir, que ce soit pour la formation initiale ou pour le recyclage.